Depuis plusieurs années, les arnaques à la location se multiplient. Malgré les dispositifs mis en place par les pouvoirs publics, nombreux sont de futurs locataires victimes de ces arnaques. 

Tu prévois d'emménager prochainement ? On a préparé pour toi des conseils et astuces pour repérer et éviter les arnaques de location immobilière.


  1. Qu'est-ce-qu'une arnaque de location immobilière
  2. Les différents types d'arnaques
  3. Comment s'en protéger
  4. Que faire si tu en es victime de cette arnaque

Qu'est-ce-qu'une arnaque de location

Ces arnaques peuvent avoir plusieurs buts mais la plupart du temps, elles t'encouragent à envoyer une somme d’argent qui correspond le plus souvent à la somme du dépôt de garantie (somme d'argent que le locataire doit verser au bailleur dès la signature du bail). L’arnaquer se fait passer pour le propriétaire-bailleur en te proposant un bien immobilier à louer via une plateforme d’annonces en ligne comme LeBonCoin ou Seloger.com par exemple. Dans quasiment tous les cas, cette fausse annonce montre un bien inexistant ou indisponible. En te mettant en confiance, il va te soutirer l’argent puis disparaitre.

Les différents types d'arnaques

  • Les arnaques au mandat cash

C’est l’arnaque la plus fréquente. L’arnaqueur va proposer un bien très séduisant avec un loyer très attractif, bien en dessous du prix du marché. Ce sont de belles photos comme on peut voir dans les magazines, tout est soigné, une annonce très précise, tout pour faire rêver. Quand tu vas prendre contact avec le « propriétaire », il va généralement répondre très rapidement et te demander d’envoyer des justificatifs ou ton dossier de financier ainsi que le virement d’une somme d’argent qui doit bloquer le bien pour toi. Dans la majorité des cas, le propriétaire va te dire que c’est l’enfant, parent ou ami du propriétaire, qu’il n’est pas sur place et donc qu’il ne veut pas se déplacer pour rien.


Dans la quasi-totalité des cas, il te demandera de faire le transfert d’argent en cash via ces plateformes :

  • Westen Union
  • MoneyGram
  • Neosurf
  • Transcash
  • Toneo First


Évidemment, une fois l’argent encaissé, l’arnaquer va tout simplement disparaitre sans laisse une seule trace.


À noter :  depuis 2017, il n’est plus possible d’effectuer un transfert par mandat cash urgent.


  • L’usurpation d’identité grâce au dossier locataire

Ces arnaqueurs, généralement originaire d’Afrique de l’Ouest, se font passer pour des propriétaires français. Ils postent aussi, de la même façon, des annonces très attractives très souvent à destination des étudiants. Il va lui aussi te demander d’envoyer des justificatifs d’identité ainsi que des factures, des bilans, etc. dans le but de réutiliser tes documents afin de pouvoir s’ouvrir des comptes bancaires en ligne français qui ont besoin de justificatif de résidence française.

Il t’est recommandé de ne donner ces pièces qu’une fois que tu as visité le bien, de préférence en main propre au propriétaire ou à l’agent immobilier. Si tu ne peux pas faire autrement qu’envoyer ces documents par mail, assure-toi d’avoir bien vérifier l’identité de ton interlocuteur. On te conseille aussi d’écrire la date et l’objet de la transaction directement sur le document.

Il existe une plateforme : DossierFacile.fr, qui te permet de constituer ton dossier en toute sécurité. Elle protège tes données personnelles en recouvrant tes documents de filigranes.


  • Location d’un bien dont personne n’est le propriétaire

Cette technique consiste à te faire visiter un appartement qui est en réalité un logement AirBnb. L’arnaqueur va louer ce logement, se faire passer pour le propriétaire et te faire la visite. A la fin de la visite, il va te demander de signer le contrat de location en échange du versement du premier loyer et dépôt de garantie.

Afin d’éviter cette arnaque, on te conseille de demander une copie de sa taxe foncière pour prouver sa bonne foi au moindre doute. Il t’est recommandé alors de ne verser aucune somme d’argent tant que tu n’as pas les clés de l’appartement.

Comment s'en protéger

N’envoie jamais d’argent si tu n’as pas vu le logement ou signé le contrat de location.

Aucune somme d’argent ne peut t’être demandée avant d’avoir signé le bail et ce, avec une agence immobilière ou un particulier. Fais attention si c’est le cas, il a des risques alors que ce soit une arnaque. De plus, met fin à l’échange immédiatement si le « propriétaire » te demande un transfert en mandat cash ou de réunir la somme en liquide. Le versement du dépôt de garantie et du premier loyer se fait normalement par virement bancaire ou par chèque.


Fais attention aux annonces trop attractives.

Des annonces avec des photos « trop » parfaites comme dans les magazines, une description super précise avec des éléments exceptionnels et surtout un prix bien plus bas que le marché par rapport à la superficie ou la localisation du bien cachent forcément quelque chose. 

Fais attention si c’est urgent.

L’arnaqueur va jouer sur l’urgence en te mettant la pression en te faisant penser que tu passes à côté d’une super bonne affaire. Il va te dire que clairement si tu ne te décides pas de suite, le bien sera pour la personne suivante. Cette technique doit de suite te mettre la puce à l’oreille.


Fais attention aux documents que l’on te demande.

Voilà les documents obligatoires que tu dois fournir pour ton dossier de location :

-       Une photocopie de ta pièce d’identité ou de ton passeport (celle de ton garant aussi si tu en as un)

-       Un justificatif de domicile (facture d'énergie, avis de taxe d'habitation, quittance de loyer, etc.)

-       Une copie de vos trois derniers bulletins de salaire ou de vos deux derniers bilans si vous êtes travailleur indépendant

Donc attention si l’on te demande des documents comme ton RIB, livret de famille, relevé de compte, etc.


Vérifie à qui tu as à faire avant d’envoyer tes documents.

Si c’est une agence immobilière 

  • Cherche sur le site Societe.com pour vérifier que l’entreprise est bien inscrite à la chambre de commerce
  • Vérifie les mettions légales sur son site internet
  • Vérifie si elle a bien un établissement physique
  • Vérifie les avis internet

Si c’est un particulier

  • Rentre son nom et prénom sur un moteur de recherche
  • Utilise les annuaires Web pour vérifier ses coordonnées
  • Vérifie sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou LinkedIn

Que faire si tu es victime de cette arnaque

Si tu penses avoir été victime d’une arnaque, le mieux est que tu rassembles tous les documents, les justificatifs, les échanges écrits et que tu ailles porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie. Il y a peu de chance que la plainte aboutisse mais au ce signalement permettra d’éviter que d’autres personnes soient victimes de cette arnaque.

Consent Management Platform by Real Cookie Banner